Rechercher
  • Marie Bosc

Notre corps messager de notre âme....


Nous sommes esclaves de nos peurs et de nos croyances enfouies dans notre inconscient.

Ces blessures anciennes qui n'ont pas d'âge accumulées tout au long de nos précédentes existences, résonnent en nous comme l'écho lointain des vagues d'un Océan de larmes non versées.

Nos âmes pleurent en silence, elles pleurent des secrets, des situations, des pertes, des échecs, des amours passés, des abandons, des trahisons.

Et au file du temps, quand tout ce fardeau pèse trop lourd pour notre âme fatiguée ces larmes avortés, ces mots gardés en nous, se transforment en maux du corps.

Nous portons tous en nous nos blessures d'âmes fantomatiques, qui chaque jour tentent de nous ramener au souvenir lointain d'un autre nous, qui cherche désespérément la Lumière.

Ces autres nous sont encore là, quelque part, à attendre que notre conscience leur ouvre les portes de la Libération.

Ainsi quand nous ne parvenons pas à nous souvenir, quand notre vie terrestre et son rythme effréné nous emporte dans une course folle contre le temps, les obligations, les devoirs, notre corps devient alors le seul moyen pour notre âme de s'exprimer.

Chaque douleur, chaque maladie est un message de désespoir envoyé par notre âme lassée de cet abandon envers nous-même.

Car oui si notre corps a mal qu'en est-il de notre âme?

Notre corps et notre cœur sont mariés malgré eux depuis toujours et ils sont comme des horloges du temps qui parfois sonnent pour nous rappeler qu'il est temps de travailler sur nous, qu'il est temps de déposer les armes, temps d'écouter ce que notre âme veut nous dire, qu'il est temps de parler, de se poser, et de se souvenir.

Mille vies ont ensemencées notre âme de bien des maux, de bien des tourments, et si nous sommes aujourd’hui sur Terre c'est dans l'espoir de ne pas recommencer ni reproduire ce qui nous a tant blessé autrefois.

Et si les maux du corps étaient un rendez-vous avec notre âme, un tournant, une réponse cachée à quelque chose de bien plus grand, de bien plus profond.

Et si certaines âmes ont choisies d’expérimenter la maladie pour s'élever, la plupart d'entre nous pourraient s'en libérer.

Maladie du corps ou maladie de l'âme il n'est question que de larmes, de colère, de rejet, de trahison, d'abandon, de peur, d'oubli.

Ne vivons plus séparés de notre corps et de notre âme, trop longtemps dissociés.

Apprenons à en déchiffrer les messages, apprenons à les écouter ensemble nous raconter notre histoire.

La maladie ou le mal a dit ne sont que la conséquence d'un fardeau de croyances accumulées tout au long de notre chemin d'âme, mille vies, mille visages, mille personnages, mille drames, jonchés d'enseignements et d’incompréhensions.

Ce qui n'est pas compris par l'âme ne peut être libéré, et il faut différencier le savoir de la compréhension.

Comprendre ce qui nous est arrivé, c'est se libérer ...

Notre âme est un livre, un livre complexe et insondable lorsqu'il n'est pas lu en conscience.

Nos vies antérieures sont nos masques empruntés par notre âme pour faire une expérience terrestre qui nous dépasse, et si dans cette vie nous marchons parfois sur des routes obscures, il ne tient qu'à nous d'y marcher en toute sérénité, une lanterne à la main.

Et parfois nous devons traverser les Ténèbres pour comprendre combien la Lumière est puissante...

Nous se nommes pas seuls, et le Karma n'est pas une punition, nous ne revenons pas ici pour nous venger, ou pour payer des dettes karmiques en souffrant à nouveau.

Nous revenons pour apprendre, comprendre, et grandir...

Pour experimenter des situations parfois complexes et difficiles, pour traverser des tempêtes, pour tomber à terre parfois.

Mais nous avons choisi de revenir, nous avons accepté cette incarnation avec courage et confiance.

Ce qui nous tue c'est notre amnésie, cet oubli qui fait naître la peur , et cette peur qui nous ment continuellement en nous faisant croire que nous sommes seuls, impuissants et petits.

Nous sommes grands, nous sommes puissants, mais nous sommes des élèves dans l'école de la vie.

Prenons soin de notre corps en permettant à notre âme de se manifester et écoutons l'histoire qu'elle cherche à nous révéler.

Rien n'est impossible et les chaînes que nous portons aux pieds ne sont qu'une illusion une projection inconsciente de nos peurs, qui finissent par faire mal à notre corps.

Notre plus grande mission sur Terre, est de nous Aimer, et lorsque l'on aime de toute son âme on se doit de dire et d'accepter la Vérité...

Aimons nous plus fort pour mieux aimer les autres

Aimons nous au plus profond de nous même

Pardonnons nous

Pardonnons ceux qui nous ont blessés, car ils nous ont rendu un grand service.

Nos bourreaux sont nos meilleurs enseignants, et notre plus grand bourreau est bien souvent nous-même.

Marchons en conscience sur notre Chemin de Vie avec courage, et intégrité, soyons bons élèves pour nous-même, et laissons nous surprendre par les cadeaux surprenants que la Vie peut nous faire quand tout est aligné...

Amour et Lumière

Marie Bosc


37 vues