Rechercher
  • Marie Bosc

Nous sommes des Maisons Hantées...


Nous sommes des Maisons Hantées......

Nous avons vécus mille vie avant, dans un autre temps, un autre lieu, une autre peau....

Ces vies nous ont laissées des souvenirs enfouis,inconscients, des empreintes oubliées comme lorsqu'on marche dans le sable.

De nombreuses vies, dans de nombreux rôles, la plupart ont été difficiles à jouer.

Nous avons endossés des costumes de nécessité, de convenance, d'appartenance, des costumes imposés par des règles de société, des statuts qui nous ont souvent emprisonnés.

Lorsque nous choisissons de revenir sur Terre, c'est toujours dans le but d'apprendre, d'évoluer, de grandir.

Et lorsque nous avons décidé de relever le défi de l'incarnation terrestre, ces rôles proposés par nos guides, et par les instances divines, nous les avons acceptés.

Comme pour un film, La Vie devient alors le producteur, La loi de cause à effet devient le réalisateur, et nous, nous devenons acteurs de cet enjeu incroyable et conséquent de notre Destin.

Ce que nous avons fait jadis dans nos vies antérieures, n'a été que la succession de nos choix, de nos obligations, nous avons fait ce que nous pouvions en dépit des choses, en dépit des opportunités qui nous étaient proposées. Parfois nous n'avions que très peu de choix, et pas vraiment d'opportunités, mais nous avons pris des décisions, et tentés de survivre, car oui il était souvent question de survie.

Ces vies compliquées, douloureuses, ingrates pour la plupart nous ont laissées des failles , des regrets, des rancœurs, et pour certains de lourdes dettes karmiques.

Nous avons été victimes et bourreaux , les rôles se sont succédés, comme intermittents, et parfois nous sommes passées de victimes à bourreaux dans une même existence.

J'ai passé beaucoup de temps à observer les comportements humains, et je suis fascinée par notre capacité à nous relever et à faire de grandes choses, tout comme notre capacité à sombrer.

Plus jeune je me suis tournée vers des études de psychologie, mon rêve était de me diriger vers la criminologie. Comprendre et décortiquer les comportements déviants, comprendre comment et pourquoi un humain pouvait devenir un monstre.

Combien d'entre nous avons été des monstres dans nos vies passées, ainsi que dans nos vies actuelles. Les monstres que nous voyons dans les films et dans les livres ne sont que des parts de nous même, des parts ignorées. J'ai beaucoup lu de récits, de faits divers, de contes, de romans, l'homme y est dépeint comme un être avide,assoiffé de vengeance, et capable des pires atrocités. L'Histoire de notre monde est imprégné de sang, de guerres, de tortures. Mais très peu d’écrits sur notre Lumière, très peu d'écrits sur ce que l'homme peut créer de beau, de merveilleux. La spiritualité parle de cette Lumière intérieure, de nos potentiels et capacités. Mais ce que je reproche aux deux camps c'est de ne parler que de monstres ou de maîtres ascensionnés. L'humain sur Terre est pourtant à mi chemin entre ces deux rives.

Lorsque je fais des lectures de Vies Antérieures, je ne peux m’empêcher de constater que dans une vie nous passons de la Lumière à L'Ombre en un instant, et de L'Ombre à La Lumière de la même manière. La Terre est un immense défi, et dans certaines situations nous avons parfois été obligés de nous défendre, de tuer par ce que c'était notre chemin. Et parfois nous avons choisi de tuer pour grandir, grandir dans l'Ombre pour expérimenter les deux rives qui se trouvent en nous-même.

Ce que nous avons été a laissé des traces en nous, de grandes blessures, mais aussi de réels potentiels. Nous nous sommes juste perdus en cours de route à certains moments, mais ce que nous avons appris est bien là.

Notre plus grands handicap est d'avoir oublié, en revenant sur Terre ce pour quoi, nous sommes revenus.

Car n'oublions jamais nous sommes revenus par choix, nous sommes revenus pour faire mieux, pour réparer le mal pour soigner nos blessures, pour aider d'autres âmes envers qui on a une dette.

Certains d'entre nous viennent réparer le karma familial, en endossant sur leurs épaules de grandes dettes, afin de purifier les liens transgénérationnels. D'autres encore viennent diffuser leur Lumière pour accompagner d'autres âmes dans leur parcours d'évolution. D'autres viennent expérimenter ce qu'ils ont fait subir aux autres pour mieux comprendre et ainsi évoluer. Nos contrats d'incarnations sont bien plus complexe qu'il n'y paraît, l'acteur principal c'est vous, s'ensuit des protagonistes sélectionnés dans un casting précis, il faut y ajouter les scénarios, les faits inévitables, les rencontres, et la loi de cause à effet.

Et dans toute cette histoire, il faut prendre en compte le Destin, et ses tenants et aboutissants. Nous nous ne pouvons pas tout contrôler, notre seul repère est notre libre arbitre, c'est lui qui va déterminer le sens de notre histoire personnel. Tout le reste est entrecroisement de tout ce qui a été combiné pour nous. Nous ne sommes pas des navires échoués, nous traversons l’océan de notre existence, nous pouvons dériver au large pendant longtemps. Mais nous finissons toujours par faire des rencontres, qui comme des phares dans la nuit, vont nous indiquer notre route.

Nous devons sortir de cette croyance qui a perduré longtemps, dans laquelle on nous a imposé la loi du karma comme une expiation. Souffrir pour rembourser notre dette. Nous pouvons nous délester de nos dettes en accomplissant des choses simples, avec le cœur.

Le pardon et la Compassion c'est tout ce que l'on nous demande....

Et c'est tout ce que votre âme vous demande tantôt en chuchotant, tantôt en criant.

L'âme est un enfant qui pleure, qui crie, qui espère vous voir enfin allumer votre Lumière comme une lanterne dans la nuit.

Ne soyons pas trop exigeant avec nous même, au risque de nous décevoir, et de nous faire mal.

Apprenons seulement que nos vies antérieures sont comme une trame, que nous ne devons plus suivre.

Ce que nous avons été autrefois ne dois pas être ce que nous sommes aujourd’hui.

Nous sommes ici et maintenant, et nous avons une chance de tout changer.

Nous ne sommes pas nos blessures, nous ne devons pas être hantés par ce que nous avons vécu dans nos précédentes vies.

Nous sommes comme des Maisons Hantées, nous sommes hantés par tout ce que nous avons été. Tous ces personnages sont des fantômes qui n'ont pas trouvés la paix

Nous sommes semblables aux entités qui errent dans un lieu sans trouver le chemin de la libération.

Parce que nous n'avons pas fait la paix avec ce que nous avons fait, dit, vécu.

Ne soyons plus des fantômes, et abandonnons derrière nous nos souffrances passées.

L'injustice, l'abandon, la colère, la trahison, le rejet, toutes ces blessures nous hantent, et notre âme reste coincée dans un ailleurs qui n'est plus, et dont les échos nous tourmentent.

Et si nous disions Adieu à toutes ces personnes que nous avons été

En les aimant, en les respectant, et en les pardonnant.

Elles ne sont pas nous, elles sont juste des fragments de nous même, comme un miroir brisé.

Devenons acteurs de l'instant présent, cessons de nous positionner comme victime du monde, victime du karma, victime des autres.

Il n'est question que de choix, de croyances, de limitations, de fantômes, et de peurs.

Libérons nous en accédant à une autre réalité, dans laquelle nous serions des héros dans notre propre histoire collective.

Rendons hommage à ce que nous sommes, car aujourd’hui si nous sommes encore là, c'est que nous avons encore des choses à apprendre.

Apprenons ensemble, et comprenons, car ce qui est compris est accepté, et ce qui est accepté est pardonné, et donc libéré....

Posez votre armure, posez votre épée, posez votre hache de bourreau, abandonnez votre costume de mendiant, de religieuse, de sorcière, de soldat, de pirate, de paysan, d'ouvrier, d'épouse soumise, de mari violent, de prêtre inquisiteur, de veuve éplorée, d'homme traqué.

Et devenez vous-même....

Au bout de ce Chemin il y aura la Libération, et croyez moi cette Destination est bien plus sympathique que L'Enfer.

Car L'Enfer c'est ce que de nombreuses personnes vivent ici et maintenant, c'est survivre dans les méandres et les tourments de l'âme à chaque instant, sans amour, sans espoir, sans possibilités, dans la colère, les regrets, la jalousie, et la haine.

Il n'y a qu'un seul chemin vers la Liberté....C'est la Lumière

Il n'est pas facile, il comporte des pièges, il demande du travail et de la discipline, il demande à fouiller dans les poubelles de votre âme, il faudra accepter la Vérité, et ouvrir les yeux.

Il implique Courage et Détermination , vous pleurerez souvent, vous vivrez de grands moments intenses, parfois déroutants.

Mais après chaque moment de purification intense, vous retrouverez une force inégalée, la paix s'installera en vous, et vous vous souviendrez enfin, pourquoi vous êtes revenu sur Terre.

Vous serez libre, et la Liberté n'a pas de prix.

Amour et Lumière

Marie Bosc


51 vues