Rechercher
  • Marie Bosc

Les Mauvaises Rencontres....


Nous rencontrons de nombreux personnages sur notre route, certaines personnes changent parfois le cours de notre histoire, de façon considérable.

Certaines personnes entrent dans notre vie pour y mettre de la Lumière, et d'autres sèment le Chaos. Nous aimons les appeler «Mauvaises Rencontres».

D'après mon vécu, mon expérience,et ce que je peux comprendre au travers de mon travail sur les vies antérieures, ces «Mauvaises Rencontres» ne sont que des retrouvailles.

Pourquoi retrouvons-nous ces personnes sur notre route? Pourquoi ces personnes cherchent-elles à nous détruire? Pourquoi sommes nous victimes?

Que penser de cette expérience?

Et bien nous devons accepter, qu'en redescendant sur Terre, notre âme s'est engagée à régler de vieilles dettes, de vieux conflits, à transcender des faits, des mémoires pénibles, et d'alléger ses bagages karmiques encombrant.

Ainsi le bourreau rencontré ici, dans cette existence actuelle, est parfois une de nos anciennes victimes, ou encore un ancien bourreau qui nous retrouve. Dans le passé nous avons pris des décisions qui ont parfois engendrées des dommages collatéraux, nous avons abandonnés, trahis, blessés, tués, volontairement ou non.

Tous les protagonistes concernés sont alors liés par une même histoire, à des niveaux différents.

Et lorsque nous décidons de revenir sur Terre pour évoluer, car il est question ici d’évolution et non de punition, nous choisissons de part notre contrat d'incarnation, de retrouver ces personnes pour régler , équilibrer, transmuter, et pardonner ces faits.

Ainsi, dans cette vie, nous pouvons retrouver un vieil ennemi, un ancien amoureux trahie, un enfant abandonné, une épouse blessée, une victime assassinée. Parfois cette «Mauvaise rencontre» qui nous hante, et fait naître en nous un sentiment profond d'injustice, de rejet, de colère, n'est que la conséquence d'un vieux scenario qui se répète, et qui a eu lieu il y a des siècles de cela.

N'oublions pas que le temps n'existe pas, ce qui a été , est encore quelque-part.

Nos émotions sont éternelles, l'Amour l’Énergie la plus puissante défie le temps, les siècles, une âme que nous avons profondément aimée dans une autre vie, reste une âme que l'on aime. Et lorsque nous nous retrouvons sur Terre l'Amour est tout aussi fort, on l'aime dés l'instant des retrouvailles.

Cependant la haine est un sentiment très puissant, tout comme la colère, la vengeance, comme un poison qui coule dans nos veines, une toxine qui se répand en nous et nous dévore. La Haine peut être une seconde peau, faire partie de nous.

Certaines personnes dans cette vie, réactivent en nous ce terrible poison, une colère démesurée, une fureur, un dégoût profond.

Ces fameuses mauvaises rencontres que l'on oublie jamais, celles qui nous ont blessées, trahies, salies, et qui nous ont parfois même brutalisées dans nos corps, au point de menacer nos vies.

On se dit que c'est bien normal de ressentir cela au vu des souffrances qu'ils nous ont infligées, souffrances morales, physiques.

Rencontrer une personne qui essaye de nous détruire, ce n'est pas normal, c'est une injustice ressentie au plus profond de nous, dans cette vie.

Combien de femmes ont croisées la route d'un pervers narcissique? D'un homme violent? Combien d'hommes ont croisés la route d'une mère maltraitante, toxique, destructrice?

La première question lorsque l'on s'en tire, c'est pourquoi moi?

Qu'aurais je pu faire différemment?

Suis je responsable?

On parle souvent de Dette karmique, si nous avons fait du mal à ces personnes dans une autre vie, nous les retrouvons ici dans des rôles inversés pour expérimenter ce qu'on leur a fait subir, afin de réparer, et de régler cette fameuse Dette.

Voici l'explication simplifiée que j'ai beaucoup lu, entendu.

Mais cette version ne me suffit pas, alors je suis allée plus loin dans mes recherches, j'ai travaillé encore plus sur moi, afin de mieux comprendre l'enseignement de ce retour karmique. J'avais besoin de comprendre, de mettre du sens sur mes propres expériences personnelles, car des mauvaises rencontres j'en ai eu beaucoup, certaines ont même tentées de mettre fin à mes jours. Pendant longtemps, j'ai souffert de ce sentiment d'injustice, face à des situations que je ne comprenais pas, on me disait victime, mais ce mot je l'ai toujours détesté. Je pensais détester ce mot par ego, moi victime! Jamais!

On m'a dit aussi ma pauvre tu n'as pas de chance! Mais je savais que la chance n'avais rien à voir non plus dans tout cela!

Non, il y avait autre chose, quelque-chose qui m'échappait!

Aujourd'hui je suis capable de comprendre, d'accepter, ces terribles rencontres, ces terribles moments, qui m'ont hantées longtemps.

Ces bourreaux destructeurs, je les connaissais depuis bien longtemps, des siècles, parfois des milliers d'années.

Nous venions encore une fois rejouer la même pièce, seul le décor changeait. Parfois mon rôle était différent, pour certaines de ces mauvaises rencontres j’étais leur victime dans ce nouveau scénario, là où des siècles auparavant j'avais été leur bourreau. Pour d'autres c'était un combat libre, ou deux adversaires se retrouvaient dans une nouvelle existence, dans le but de s'affronter à nouveau.

Tout ceci a bien un sens, il n’appartient qu'à nous de comprendre au delà des faits, ce qui se cache derrière un tel recommencement.

Il s'agit en réalité bien plus d’Évolution que de Dette karmique, car ces «mauvaises rencontres» sont des Enseignements, des Initiations, des tremplins, des facilitateurs de libération!

Mettre du sens sur de telles rencontres, comprendre, accepter, se dégager à tout jamais de la vengeance, du sentiment d'injustice qui n'est qu'une illusion profonde de notre mental, et vivre en conscience cette expérience.

Quand je repense à mes «Mauvaises Rencontres», je sais que beaucoup d’entre elles sont de vieux adversaires, combien ont goûtées au fer de mon épée? Mon long passif de Guerrier, mes déboires avec la magie, mes vies difficiles de femmes, ont crées une liste très longue de personnes qui deviendraient de «Mauvaises Rencontres».

Il n'y a donc pas d'injustice, il n'y a que répétition, loi de cause à effet, moi j'aime l'appeler «l'effet boomerang».

Ce que j'ai fait autrefois, me revient, pour me permettre de grandir, de m'élever, au dessus de la haine, au dessus du sang, au dessus de la colère.

C'est un escalier, il ne tient qu'à moi de le monter ou de le descendre.

Je ne peux que faire amende honorable, et prendre du recul sur mon passé.

Demander pardon à ces âmes que j'ai anéanties autrefois, à ces ennemis que j'ai combattu sans relâche, ces hommes et ces femmes que j'ai atteint volontairement ou non.

Je les pardonne, et je me pardonne pour cela, pour avoir marcher dans l'Ombre si longtemps.

Je leur souhaite de trouver elles aussi la Lumière, et j'abandonne derrière moi des siècles de Haine, de vengeance, de guerre sans fin.

Comprenez qu'il n'y a pas de «Mauvaises Rencontres» il n'y a que des enseignements.

Rien n'est injuste, rien n'est hasard, le bien, le mal, le gentil, le méchant, tout ceci est une question de point de vue.

Mais tout ceci est avant tout une distribution des rôles, avant de revenir sur Terre certains d'entre nous ont pris la décision d'incarner «le Méchant» rôle pas si facile car très impopulaire.

N'oubliez pas que ce que nous détestons chez les autres, nous renvoie à une partie de nous même que nous refusons d'accepter.

Mettre une étiquette sur un individu est facile, mais si nous savions le nombre de crimes sur notre casier karmique, beaucoup d’entre nous raseraient les murs.

Changeons notre point de vue sur ce que nous vivons, essayons de comprendre derrière les faits, acceptons que ces rencontres sont là pour nous faire évoluer, grandir.

Et surtout comprenons qu'en pardonnant à ces personnes, nous brisons la chaîne karmique qui nous relie à elles.

Nous sommes des Êtres Divins, le Divin est censé être Parfait!

Mais nous vivons une expérience terrestre, ce qui fait de nous des êtres parfaits dans leur imperfection!

Aimez vous, aimez ces «Mauvaises rencontres» et regardez combien elles vous ont permis de découvrir une force de résilience inconnue .

Parfois il faut traverser l'Enfer pour arriver à bonne destination, peu importe car ce qui est important c'est d'avancer...

Donner du sens à ce que l'on vit est salvateur, c'est l’incompréhension qui crée l'illusion de l'injustice, de la victimisation, de la colère, de la peur.

Choisissons de comprendre, d'accepter, et de mettre du sens à ce qui nous paraît insensé.

Nous ne sommes pas emprisonnés, nous ne sommes pas des victimes.

La liberté est un choix conscient, alors choisissons d'être Libre!

Amour et Lumière!

Marie Bosc


114 vues