Rechercher
  • Marie Bosc

La Vérité....


Nous sommes nombreux dans notre parcours d'éveil à chercher la vérité, certains même croient la détenir, et se sont donnés pour mission de divulguer des faits, des informations dans cette quête de Vérité.

J'ai appris avec le temps, que la Vérité était bien plus subtile qu'elle n'en avait l'air, aussi incroyable que cela puisse paraître je pense que la Vérité n'est pas un état de fait, mais une quête. Et que la Vérité n'est pas immobile, qu'elle change, évolue,constamment, elle s'habille au grès des tendances, des saisons, et se veut parfois trompeuse et séduisante.

Si je m'en réfère à la définition de notre dictionnaire, la Vérité est l’adéquation entre la réalité et l'homme qui la pense. Elle est la connaissance reconnue comme juste comme conforme, à son objet et possédant à ce titre une valeur absolue. C'este une norme, un principe de rectitude, de sagesse, considérée comme un idéal dans l'ordre de la pensée ou de l'action.

Mais qu'en est-il de la réalité? Comment pouvons-nous fixer une norme et la qualifier de vérité si nous ne sommes pas capables de déceler la réalité?

Ce que nos yeux voient n'est pas toujours la réalité, ce que nous comprenons des choses n'est pas toujours la réalité.Ce que nous comprenons des chose n'est pas toujours la réalité.

La physique quantique démontre clairement que notre principe de réalité est extrêmement limité car il y a ce que l'on voit avec nos yeux et il y a ce qui est.

L'invisible est bien réel et ne faut-il pas prendre en compte tous les plans pour inscrire un fait dans la réalité?

Notre monde physique n'est qu'une vitrine de la réalité, ne faut il pas alors reconsidérer tout ce que nous voyons avec nos yeux?

La vérité selon la définition du dictionnaire est reconnue comme juste et conforme selon la norme, mais le monde peut il s'inscrire dans une norme, m'Univers peut il faire partie d'une norme?

Qui de nous peut prétendre détenir la Vérité?

Qui peut vraiment affirmer que ce qu'il a vu, expérimenté, que ce qu'il croit ou sait, est la Vérité?

*

Pour ma part, je pense que la Vérité n'existe pas, je pense qu'il y a des Vérités, et que si il existe Une Vérité, nous en sommes pas en mesure de la comprendre et de la détenir.

Ce que nous pensons être la Vérité nous appartient, ce que nous pensons être réel également.

Notre discernement, nos croyances, nos savoirs, créent en nous une conception de la Vérité qui nous est propre. Ainsi nous pouvons sentir en nous, de part notre intuition, notre conviction profonde, que nous sommes face à notre vérité ou pas.

Seulement beaucoup d'entre nous n'entendent pas leur intuition, et sont guidés par les chuchotements de la peur.

Je me pose alors cette question, qui n'est qu'une simple réflexion.

Pour appréhender la Vérité, lorsque nous sommes face à une situation, des faits, des paroles, des informations, ne faut-il pas se demander si à cet instant T nous faisons preuve de discernement?

Ou si notre impression de Vérité est guidée par notre peur, nos croyances?

On dit souvent que la Vérité dérange, pourquoi?

Parce que la Vérité vient parfois briser nos croyances fondamentales, nos convictions profondes, notre confort de pensée et de logique.

Je vois la Vérité comme un être aux mille visages, capable de changer d’apparence à chaque regard, la Vérité est partout et nulle part. Elle nous fait croire qu'elle est unique mais elle est multiple, face à une même situation, faits, actes, pensées, paroles, nous en verrons pas tous la même vérité.

Je ne peux me résoudre à m'enfermer dans une vérité, car au fond de moi je sais que ce qui est vrai aujourd’hui peut ne plus l'être demain.

Mon seul point de repère reste alors ma Foi, elle m’appartient et me permets de rester centrée, de garder mon discernement face aux incroyables visages de la Vérité.

La Vérité est une quête, elle nous pousse à voir au delà du voile, à reconsidérer nos points de vue, notre discernement, elle nous pousse à aller hors des sentiers battus, à se délester du poids de nos certitudes. La Vérité dépasse l'entendement, elle se moque de ce qui nous rassure ou nous fait peur.

Dans la Vérité, il n'est question que de nous, ce que nous sommes prêts à entendre, à voir, à accepter, à comprendre. La Vérité est un miroir, elle nous renvoi à nous même dans tous les espaces de notre être. L'ombre comme la lumière apparaissent sans artifices.

La Vérité si elle nous dérange, ne fait que mettre le doigt sur nos propres limitations.

Je pense que la vraie question que l'on doit se poser avant de chercher la vérité sur des faits, des croyances, des informations, c'est :

Pourquoi est ce que je veux connaitre cette vérité?

Est-ce pour valider mes peurs?

Est-ce pour m'apaiser et me conforter dans ce que je crois?

Je pense que les deux intentions nous desservent, et nous mènent à l'illusion.

Car la Vérité n'est ni à droite, ni à gauche, elle n'est ni ombre, ni lumière, la vérité est infinie.

La vraie question est, sommes nous capables d'accueillir la Vérité?

Et lorsque nous la recherchons, sommes nous capables d’abandonner tout principe, toute croyance, tout jugement, d'être neutre, et juste accompagné de notre discernement?

En tant que medium, j'ai la capacité de voir, d'entendre, de voyager dans d'autres dimensions. Je vais régulièrement dans les couloirs du temps, afin d'aller récolter des informations précieuses sur les vies antérieures des personnes qui me consultent. Au vu de tous ces voyages, j'ai pu constater que ce qui a été continue d'être, quelque part, dans une dimension parallèle, que le temps n'existe pas vraiment, que tout continue d'être dans une autre réalité.

J'ai vu beaucoup de choses en tant que médium, des choses effrayantes, des choses merveilleuses, j'ai dû abandonner la majorité de mes croyances, de mes certitudes, j'apprends chaque jour et je tente de comprendre.

Mais si il y a une chose sur laquelle je me repose, c'est ce principe : Rien n'est figé, rien n'est impossible, je ressens donc que la Vérité ne peut être enfermée dans une norme.

Tout ce que je sais, ce que je vois, ressens, je m'efforce de ne pas le prendre pour une vérité figée dans le temps, mais pour une vérité de l'instant.

Je continuerai toujours de m'accrocher à cette pensée, afin de garder mon discernement, et ma liberté.

Je me dis que ce dont je suis sûr aujourdh'ui peut changer demain, et que rien ne peut être emprisonné dans une certitude absolue.

Je tente de trouver un équilibre entre ma Foi et mon discernement, mais tout ceci est subjectif, et m’appartient, après tout je suis là pour apprendre et évoluer, et je reste une élève passionnée, une aventurière quantique, ma curiosité me mène très loin parfois, mais je retrouve toujours mon chemin grâce à ma foi.

La seule chose que je peux vous dire, c'est de rester vigilant sur ce que vous prenez pour vérité, et de rester ouvert à d'autres options, car tout est possible....

Ne vous perdez pas dans ce que vous croyez être a vérité, ne cherchez pas à convaincre, à combattre, mais plutôt à ouvrir la réflexion. Nous avons bien assez combattu dans nos vies ici et parallèles, je pense qu'il est temps de se poser et de s'ouvrir à toutes les possibilités.

Accueillons les choses, et prenons ce qui nous avons à prendre sans nous enfermer, sans nous faire du mal, sans nous emprisonner, ainsi nous resterons libres....

Amour et Lumière

Marie Bosc


38 vues