Rechercher
  • Marie Bosc

Se libérer des liens...


Se libérer des liens...

Notre âme renferme des secrets, des secrets parfois inavouables car douloureux sur nous même , sur notre famille, notre identité.

Le poids du secret est comme un prison de l'âme, une cage, qui nous empêche de nous révéler vraiment, et d'Être ce que nous sommes.

Ouvrir les yeux sur certaines vérités, sur les chaînes qui nous entravent, cela peut être un désir profond de changer de vie, un désir profond de quitter son conjoint, un désir profond d'exprimer ce qui nous pèse, et qui nous freine depuis très longtemps.

Oser voir les liens toxiques qui nous empoisonnent, et que l'on traîne comme un boulet à la cheville.

Nos familles, nos ami(e)s, nos conjoints, nos enfants, peuvent être une cage pour notre âme.

Il est douloureux et parfois inimaginable pour nous, de s'avouer que ceux que l'on aime, et qui nous aiment à leur manière, nous privent de notre liberté.

Se libérer des liens, des liens familiaux, amicaux, etc..

Des liens à nos poignets, à nos chevilles, dans nos cœurs, qui nous étouffent, nous forcent à nous mentir, nous enferment, dans une réalité qui ne doit plus être, et qui n'a jamais été la nôtre.

Il est possible de se libérer de ces liens, sans pour autant arrêter de les aimer, sans pour autant ne plus les voir.

Lorsque nous avons des sentiments pour une personne, nous créons un lien avec elle, un lien invisible, un lien énergétique.

Et lorsqu'il s'agit d’un lien familial, s'ajoute également un lien biologique, qui vient en renforcer le poids.

Nos frères, nos sœurs, notre mère, notre père, etc....

Nous les aimons, mais ils transposent sur nous par leur regard, leurs peurs, leur histoire, leurs attentes, des chosent qui nous pèsent, et qui nous alourdissent, voir même nous bloquent, et nous polluent.

Notre histoire collective remonte très souvent à des existences antérieures, nous avons choisis tous ensemble de nous retrouver à nouveau , dans une famille, un couple, pour réparer, et équilibrer ce qui a été problématique dans d'autres vies.

Et parfois même avec tout l'amour que l'on a les uns pour les autres, ces vieilles existences nous rattrapent.

On peut avoir un lien fusionnel avec sa mère, son père, une sœur, un frère, et pourtant ce lien nous dévore parfois.

Il nous fait mal, nous nous sentons enfermés dans ce lien sans en comprendre le sens, la bienveillance et l'amour un jour et le lendemain de la frustration et de la colère, nous sommes alors ballottés au grès des vagues, d'un Océan tantôt en colère, tantôt paisible.

Tous ces liens existent, et l'amour tout comme la haine sont des liens forts, l'Amour véritable est un sentiment encore inconnu sur Terre pour beaucoup d'entre nous.

L'Amour véritable n'attends rien, il n'a pas d'attentes, il ne fait pas de reproches, ne projette rien, il donne, donne, donne, sans concession.

L'Amour véritable est libre, et il laisse l'autre vivre, choisir, être, c'est un sentiment d'Amour Harmonieux.

Mais bien souvent nos familles qui nous aiment, ne parviennent pas à nous laisser vivre tel que nous sommes, ils projettent leur peurs et leurs attentes sur nous, faussant ce lien d'Amour qui ne demande qu'à être libre.

Je pense à toutes ces mamans qui ont peur pour leur enfant, peur de ne pas les protéger assez, peur qu'ils ne réussissent pas leur vie, peur, tellement de peur...

Ces peurs sont des freins, des chaînes, des menottes , qui inconsciemment vont nous conditionner à faire, à être, à choisir, pour les autres...

Et parfois pour nous préserver de leurs réactions, vont nous pousser à mentir, à cacher, à transformer notre réalité pour l'adapter à la leur.

Et si nous décidions d'Être nous même, et si nous décidions de ne plus faire ce que l'on attend de nous, de ne plus dire ce qu'il veulent entendre, mais d'Être dans notre vérité.

En choisissant de couper ces liens, de couper la corde qui nous relie à eux,on coupe cette corde qui nous empêche de nous envoler....

Couper ces liens, ne veut pas dire ne plus aimer, bien au contraire.

Couper ces liens, c'est une intention de ne plus porter le poids de leurs secrets, de leurs peurs, de leurs frustrations, c'est arrêter la machine infernale de l'hérédité, des blessures transgénérationnelles, des liens karmiques, c'est devenir libre.

On peut couper ces liens par l'intention, ou bien en réalisant un travail de déprogrammation de ce lien avec l'aide d'un thérapeute lorsque le lien est fort.

Pour couper ce lien, il faut être prêt, pour couper ce lien il faut décider d'être libre, et ne pas avoir peur de laisser place à cette liberté.

Pour beaucoup la liberté est une inconnue, et le sentiment de vide que l'on peut ressentir après un travail de déprogrammation du lien n'est qu'illusion.

Car le vide est une illusion, le vide n'existe pas, il ne tient qu'à vous de remplir ce vide illusoire par de belles choses...

En coupant le lien avec sa mère, son père, son fils, sa sœur, on décide de l'aimer sans se faire de mal, on décide de l'aimer et laisser l'autre nous aimer, sans prendre sur nous sa charge négative.

Ainsi, les peurs, rancœurs, frustrations, etc... projetées sur nous ne peuvent plus nous atteindre.

Il faut se détacher, ne plus rien attendre, ne plus projeter, ne plus ressentir de colère, ne plus être ni déçu, ni inquiet, c'est abandonner tout ce qui n'est pas lumière dans la relation.

Couper les liens c'est pouvoir dire : < Je t'aime mais je ne prendrais plus ce qui t'appartiens, tes pensées, tes peurs, tout ce qui n'est pas lumière, je refuse de le prendre sur mes épaules.>

Mon cœur est libre désormais, et mon âme est détachée de toi, je t'aime et je te pardonne, je me pardonne également , mais ici et maintenant JE SUIS LIBRE.

LIBRE de toi, LIBRE de tes craintes, LIBRE de tes peurs, LIBRE de ta jalousie, LIBRE de tes frustrations, LIBRE de tes attentes, JE SUIS MOI, JE SUIS LIBRE, LIBRE, LIBRE...

Pour aider dans ce travail, je vous conseille de faire appel à l'Archange Michael, en lui demandant de couper les liens avec son épée de flamme bleu.

Son aide est précieuse et il vous aidera dans ce cheminement.

Mais j'insiste sur le fait que certains liens sont si forts, qu'il faut se faire aider d'un thérapeute pour parvenir à couper totalement ces liens, et être définitivement libre.

Si nous nous aimons réellement, et si nous aimons nos proches, permettons nous de vivre cette liberté et de nous alléger de ce poids du secret.

Pour enfin nous Aimer de façon juste et équilibrée.

Amour et Lumière

Marie BOSC


54 vues