Rechercher
  • Marie Bosc

LA GRATITUDE


Chaque instant passé sur Terre, est une occasion d'apprendre, de créer, d’expérimenter.

Nous vivons parfois des moments intenses, nos émotions ne sont pas toujours des alliées, et la vie sur Terre n'est pas une existence facile, mais n'oublions pas dans les moments difficiles, que notre présence dur Terre est issue d'un choix fait par notre âme il y a bien longtemps...

Nous sommes venus apprendre, expérimenter, créer, découvrir, souffrir, recevoir, donner, nous sommes venus vivre...

Apprendre à se connaître, retrouver tous les morceaux de nous, doit rester l’objectif principal de notre contrat terrestre.

Ce que nous vivons ici, n'est que la raisonnance de notre être intérieur, nous devons nous dévêtir de nos anciennes blessures et croyance, afin de nous libérer de notre charge karmique souvent bien trop lourd pour une seule âme.

Et nous devons nous en libérer ensemble, car nous sommes TOUS ici pour apprendre, notre choix individuel de vie sur terre est un contrat collectif, ensemble humains, animaux, végétaux et autres, devons nous accorder à trouver l'équilibre.

L’équilibre est un travail de chaque instant, accorder l'ombre et la lumière n'est pas un acquis, rien n'est jamais acquis ici bas, mais nous devons en faire une règle d'or, une discipline, un but...

La densité de la planète Terre est telle que même notre corps physique est difficile à équilibrer, alors qu'en est il de notre âme...

Ne recherchons pas la perfection utopiste, mais recherchons la vérité, notre vérité, ce que JE SUIS, ici et maintenant, est il suffisant, ce que JE SUIS ici et maintenant me rend il heureuse ? Être heureuse est il possible ? Qu'est ce que le Bonheur ?

Je crois que le Bonheur ne peut être définit car il diffère d'un individu à un autre, ce que nous nommons bonheur est pour moi l’équilibre parfait de ce que JE SUIS et ce que j'ai été auparavant, ici et ailleurs.

Apprendre qui je suis, et qui j'ai été me permets de faire le bilan de ce que je dois approfondir, mieux développer, pardonner, guérir, pour accéder à cet équilibre.

Je pense que nous ne somme spas nos blessure, mais que nos blessures parlent de nous sans vraiment nous connaître, les connaître, les accepter, nous permet de ne pas leur remettre notre pouvoir. Les blessure ne doivent pas décider pour nous, mais être un révélateur de notre potentiel.

Aimer la vie, pour aimer la vie il faut parfois en avoir été privé, ceux que nous aimons et qui ne sont plus dans notre réalité terrestre nous laissent parfois seuls avec cette Absence.

Mais l'Absence n'est que l'illusion d'un manque invisible, crée de toute pièce , comme un mensonge nébuleux, car en réalité ils ne sont pas séparés de nous, mais en nous.

Et quand le corps fait mal car la maladie est venue s'en emparer, acceptons ce que notre corps nous dit par la maladie, le symptôme n'est que le cri de l'âme ignoré par la conscience.

Lorsque je regarde ce monde, je vois beaucoup de confusion, de colère, de souffrance, de chaos aussi, mais j'y vois tellement d'autres choses, de la splendeur, de la grâce, de l'amour, notre planète regorge de lieux magnifiques, de personnes bienveillantes qui œuvrent chaque jour pour rendre ce monde meilleur.

Si je reste dans ma dualité et je sépare le bien du mal, ma balance intérieur penche d'un côté puis de l'autre, mais si je regarde avec les yeux du cœur, sans juger, de façon détachée et complètement humble, j'y vois des enseignements et des cadeaux.

Ne devrions nous pas remercier pour notre vie ? Ne devrions pas remercier pour les douceurs du quotidien, pour le soleil qui caresse notre visage, pour la douceur d'un dessert sucré dont on se délecte, pour le lit confortable dans lequel nous nous couchons le soir, pour le fruit juteux offert par la terre dans lequel on va mordre à pleine dents, pour le vent qui vient nous rafraîchir par une chaude journée, pour l'amour que l'on reçoit de nos familles, pour le sourire d'un étranger dans la rue, pour le regard d'amour bienveillant de nos animaux.

Oui , je n'ai pas toujours regardé le monde avec les yeux de mon cœur, et je n'ai pas toujours vu la beauté de la vie dans le monde où je me trouve, j'ai bien trop souvent prêté attention aux guerres et aux drames, plutôt qu'en la beauté de notre monde.

Mais chaque fois que je plonge mon regard dans celui de mon chien, je vois en lui l'Amour absolu, l'Amour inconditionnel incarné dans un petit être qui lui ne juge pas, qui me voit dans mon entièreté, qui observe le monde avec ses yeux émerveille, je le surprends souvent à regarder l'horizon, à contempler le ciel, les oiseaux, il accueille, il est à sa place, connecté à l'univers tout entier, il est....

Lorsque nous croisons un passant dans la rue, il cherche à croiser son regard, cet appel n'est pas toujours entendu, et certaines personnes continuent leur chemin sans le voir, et puis d'autres enfin le voient et lui sourient, attendris, touchés par sa bienveillance.

Ce petit geste anodin , en dit long sur nos frères animaux, qui par un regard peuvent créer l'amour là où en apparence, il n'y avait que banalité.

Je crois que c'est cela qu'il faut rechercher, cet état de gratitude dans chaque choses, chaque instant, si nous prenions le temps de remercier chaque soir pour ce que nous avons reçus dans la journée, ne serions nous pas plus amène de recevoir...

Si nous sommes aveugles au point de ne pas voir tous les cadeaux que l'on reçoit au quotidien, si nous ne savons pas remercier, comment pouvons nous recevoir ?

Même une difficulté est un cadeau, car elle nous permet de nous dépasser, comment relever des défis sans obstacles ?

Comment nous dépasser si il n'y a pas de zone de conforts, il y a un adage qui dit : que les les règles sont faites pour être transgressées.

Les règles qui existent sont celles que nous nous sommes fixées, où que notre société nous a conditionné à suivre.

Remercions mes ami(e)s pour ce que nous recevons ici et maintenant, ne blâmons par le destin ni le karma pour ce que nous devons expérimenter, ce voyage c'est nous qui l'avons décidé, c'est nous qui avons signé notre contrat d'incarnation, aussi lourd que puisse être ce contrat, dépassons nos objectifs, allons plus loin que ce que le monde terrestre nous dicte, et créons notre liberté.

Escalader une montagne, traverser une jungle, descendre sous la terre, affronter une tempête en pleine mer, peut importe la forme que prendra nos expérimentations, ceux ne sont que des défis déguisés, l'illusion n'a plus sa place, il n'y pas de forts et de faibles, il n'y a que des âmes en devenir....

Gratitude à cette nouvelle ère qui nous permet de nous réaliser, et de retrouver nos souvenirs d'âmes, afin de nous élever toujours plus haut, et de mettre de la lumière dans nos zones d'Ombre, la Lumière est partout, à nous d'ouvrir les yeux...

Je remercie l'Univers pour ce qu'il m'apporte, et je remercie mes épreuves pour les opportunités qu'elles m'ont offertes, je remercie pour l'amour que je reçois chaque jour, et pour les enseignements que je reçois, je remercie mes guides pour leur présence parfois discrètes mais assurément là, je remercie pour ce plan universel dont je fais partie, je remercie pour ma santé, pour le toit qui me permet d'être à l'abri, et pour tout ce qui me permet d'avancer en Lumière.

Soyez bons avec vous même, soyez bons avec ceux que vous aimez, et ce que vous recevez, la Gratitude est une discipline de chaque instant, jusqu'à notre dernier souffle nous devrons apprendre à recevoir et à donner, et remercier...

Amour et Lumière

Marie Bosc


52 vues